Audio social : la nouvelle façon d’échanger en ligne

Un format de plus en plus accessible
Si l’aspect « privé et exclusif » de Clubhouse a permis d’attirer l’attention sur l’audio social, une démocratisation du format est en cours alors que plusieurs plateformes existantes travaillent à le rendre disponible pour leurs communautés respectives.

Le réseau social Twitter a récemment lancé son propre équivalent, Twitter Spaces, accessible depuis mai dernier à tous les comptes Twitter ayant 600 abonnés ou plus. Facebook développe toute une gamme d’expériences audio, Reddit aura son Reddit Talk. Instagram permet désormais à ses utilisateurs et utilisatrices d’éteindre la vidéo lors des diffusions en direct et LinkedIn teste l’ajout de salles de discussion en direct sur sa plateforme.

On peut s’attendre à ce que l’algorithme de certains médias favorise l’adoption de ces nouvelles fonctionnalités lorsqu’elles seront déployées plus largement, accélérant leur intégration dans les habitudes d’utilisation des réseaux sociaux du grand public et, par le fait même, des marques.

Une occasion favorable pour les marques
Les avantages de surfer sur la vague de l’audio social sont nombreux pour les marques. L’ajout de telles expériences à sa stratégie permet, entre autres, de renforcer le lien de proximité entre une entreprise et sa communauté, de mettre à profit l’expertise ou la notoriété d’un.e ambassadeur.drice sans encombrer son emploi du temps avec une production complexe, de générer du contenu original et authentique à faible coût et d’accompagner son audience dans certains moments de son quotidien sans qu’elle ne soit captive devant une vidéo.

L’audio social peut être intégré de façon ponctuelle, comme lors de la couverture d’un événement, ou faire l’objet d’une série de rendez-vous récurrents, pour une marque qui souhaiterait affirmer son identité ou bâtir sa crédibilité, par exemple.

Mais comment s’assurer que le contenu audio que l’on crée est suffisamment engageant pour que sa communauté en redemande ? On a sondé les adeptes de contenu audio de l’équipe pour qu’ils et elles nous révèlent les raisons de leur loyauté envers certaines séries.

Les choix de l’équipe
SimplyPodLogical, coup de cœur de Karine Viger, graphiste
« L’animatrice a des valeurs qui me rejoignent et traite d’enjeux et de causes qui me tiennent à cœur dans son contenu. »

Anna Farris is Unqualified, coup de cœur d’Antoine Leclercq-Carrière, coordonnateur service-conseil
« J’aime l’ouverture d’esprit d’Anna et le fait qu’elle n’ait pas peur d’aborder des sujets qu’elle ne maîtrise pas. »

The History of England, coup de cœur de Valérie Létourneau-Cyr, conseillère culture et talent
« L’animateur traite du sujet avec beaucoup d’humour, en précisant à quel point certains rituels des temps anciens n’ont pas de sens. »

On s’appelle et on déjeune, coup de cœur d’Andréanne Trudeau-Pépin, analyste média numérique
« J’y reviens chaque semaine parce que le sujet de l’alimentation m’intéresse. Ça fait partie de ma routine — quand je cuisine, c’est toujours ce que j’écoute. »

Smartless, coup de cœur de Jean-Simon Charland, directeur artistique
« Les sujets abordés ne sont pas trop complexes, ce qui me permet d’écouter les discussions en travaillant. »

Entre filles, coup de cœur de Béatrice Cadieux, coordonnatrice service-conseil
« Les points de vue sont toujours très variés et donnent lieu à des discussions sans tabous autour de sujets de filles. »

Bonne discussion !

Vie de cartier